Info ou intox : Explications sur le bla.

Commençons pas le début, le bla est un langage mathématique, au début destiné à régler des problèmes socio-économiques grâce à ses vertus. Cependant malgré quelques rares cas où son utilité a été prouvée, dans le calcul rapide des carrés en 5 par exemple, le bla a été vite rejeté avec son approche mathématique. Son fonctionnement découle d’une suite arithmétique de raison de +1 dans le domaine décimale sur les entiers naturels. Le bla a ensuite été utilisé pour crypter les messages dans le domaine alphabétique (en s’inspirant d’un cryptage à partir d’un clavier numérique). Le domaine de cryptage géographique fut utilisé à petite échelle dans les alentours de palaiseau afin que ses inventeurs, originaires de cette ville, puissent communiquer de manière subtile. Après cette essor dans le domaine du codage, le bla fut utilisé dans le domaine psychologique. En effet, ses inventeurs se sont rendu compte qu’en expliquant le principe de cette base à des personnes, elles y portaient tout de suite un intérêt. Ils ont relevé que 82% des sujets avaient envie d’en savoir plus et étaient intéressés tout en sachant que son côté mathématique était non fondé. C’est cet engouement qui leur a mis la puce à l’oreille et ils ont commencé à étudier les conséquences sur le psychique à partir de l’explication de ce langage mathématique. Ils ont aussi relevé que la rapidité d’apprentissage et de compréhension de cette base était en relation avec le quotient intellectuel de l’individu. De plus les personnes qui n’importaient pas plus d’importance à la science faisaient partie des 18% de non-intéressés ou méprisants de ce langage. L’un des fondateurs de ce langage décrit ce début de recherche par : « C’était vraiment un beau projet au début mais qui nous a surpris sur un domaine inattendu pour le coup, la psychologie, j’en suis moi même un sujet au final. Je me souviens au début à avoir passé des heures à manipuler ce langage, j’étais comme un gamin devant son nouveau jouet de Noël, l’impression d’être devant un coffre rempli de trésor encore vierge qui n’attendais que d’être découvert. C’était le Graal. » -Nicolas Van, Co-Inventeur du bla-
Par la suite, il a souligneé que le bla était un outil mathématique faisant effet de pendentif hypnotisant son sujet par l’envie de savoir. Mais pas la même que l’envie de savoir une chose quelconque, comme connaître la fin d’un film ou qui est le gagnant du prochain match. L’envie de savoir une chose plus poignante, qui fait appel à sa personnalité ou ses valeurs, comme le fonctionnement d’un système remettant en cause sa propre logique. Cela demande un intérêt de base prononcé pour la science. Les inventeurs expliquent que le fait de s’intéresser permet d’ouvrir son esprit pour la compréhension. C’est sur ce principe qu’ils vont extrapoler et faire le lien entre leurs expériences et les théories de Freud. Freud parlait d’accès à l’inconscient par la baisse des résistances qui d’habitude permettent le contrôle et le filtrage du conscient de l’individu. C’est en abaissant ces résistances qu’on pouvait avoir accès au subconscient. Plusieurs méthodes existent, comme la consommation d’alcool par exemple, qui altère les sens et abaisse ces résistances, permettant de connaître la part souvent cachée de l’individu qu’il ignore souvent. La plupart des problèmes mentaux, névroses ou angoisses sont souvent cachés dans le subconscient de l’individu, subconscient auquel il n’a pas accès. C’est en voulant accéder à ce subconscient que Freud a commencé à analyser les rêves, souvent révélateurs indirects, et l’hypnose, sorte d’état à mi-chemin du conscient et de l’inconscient. L’hypnose est donc une bonne manière de contourner ces résistances et est souvent utilisée. Cependant l’individu doit être placé dans un état « second » difficilement atteignable. C’est là ou le bla entre en jeu, il serait capable d’avoir accès au subconscient en abaissant ces résistances de façon subtile. Ce serais en prenant au piège l’individu, en lui expliquant le fonctionnement logique étant paradoxal avec ses idées, qu’il va être pris de passion par le fonctionnement du bla, oubliant tous les facteurs extérieurs. Le premier constat que ces inventeurs furent après les expériences était que cela révélait une partie des traits de la personnalité d’un individu très rapidement, suivant la réceptivité ou non du concept bla. Le deuxième constat était le fait que l’on pouvait faire rentrer une idée dans l’esprit du sujet sans qu’il s’en aperçoive, de manière inconsciente, comme un conditionnement. Aidé par la perturbation qu’entraîne le bla sur l’individu, on pourrait alors avoir une sorte d’accès au subconscient en faisant passer des messages à ce dernier, comme si les résistances étaient elles-aussi perturbées. Ce concept est intéressant car il permettrai d’avoir un accès sans besoin d’hypnose. Sur le fait que laisser des messages à l’inconscient serait en fait une forme de manipulation, quelques rumeurs circulent. En effet, le bla est une sorte de catalyseur pour conditionner un individu; l’un de ses créateurs qui pratiquait la magie s’en servait beaucoup en amont de ses tours de télépathie. Il se servait du fait d’expliquer le bla pour faire entrer de valeurs numériques dans l’inconscient de son sujet, ainsi que des symboles ou couleurs créés par ses doigts ou vêtements lors de son explication. Cela lui permettait de faire choisir une carte à l’individu par sa propre pensée alors qu’il était juste habilement manié par le conditionnement qu’avait pratiqué le magicien en amont. La validité de cela a notamment créé des mouvements de discussions sur internet, laissant penser qu’un groupe de personne se servait de multiples expériences de la sorte afin d’étudier le psychisme des gens et d’en sortir un algorithme mathématique permettant la création d’une intelligence artificielle basé sur la manipulation. Cela fonctionnerai soit-disant par l’explication du bla de manière poussé tout en conditionnant par l’intensité de la parole et du vocabulaire employé. Même si cela ne reste qu’à l’état de rumeurs égarées sur des forums, il est important de noter l’étendue que le bla a prit, loin de ses intentions originelles. Toutefois si ces théories se révélaient exacte le bla, pourrait alors avoir des valeurs sombres et aux antipodes de sa volonté originelle.

Hamilton Bigtasty.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s